La Mairie

Une page d’histoire : la mairie de Corcelles

En 1863, le village dispose d’une « salle commune » située près de la rue de l’église, côté sud de la cour, en état de vétusté avancé. Cette salle est celle où Jean RAYMOND, recteur d’école en 1724, exerçait déjà ses fonctions de maître…

Le conseil municipal décide donc d’acheter la maison GUILLEY pour remplacer cette salle. Par deux fois, la préfecture refuse son accord. LHOMMELIN, un expert dijonnais explique «votre maison actuelle peut bien rester debout deux ou trois ans jusqu’à ce que vous ayez réalisé les ressources suffisantes… Contentez-vous de faire boucher les fentes.». Pour la démolition, il faut attendre 1889/90, après qu’une petite fille se soit « fracturée le bras dans une chute provoquée par une dénivellation de trois mètres » !

La maison commune actuelle est finalement bâtie en 1875. Elle est située au 8 rue de l’église. Le PV de réception des travaux est rédigé en 1877. Elle se compose alors de la salle de mairie, au premier étage, d’une salle de classe au rez-de-chaussée, et d’un logement de fonction réparti sur le rez-de-chaussée et le premier étage. Le passage de la cuisine de l’enseignant à la classe est direct, via une porte commune intérieure. La salle de mairie est peu meublée : une table ovale (que l’on possède encore), des chaises et le meuble abritant le cadastre. La salle de classe est meublée de longues tables et de longs bancs qui occupent toute la largeur de la salle, posés sur un sol en dalles de pierres. L’instituteur les scie en leur milieu pour réaliser une allée centrale. En 1936, ce matériel est remplacé par des bureaux à deux places, un parquet en chêne est posé. Le bureau du maître, à plan incliné, est perché sur l’estrade. On y accède par deux ou trois marches. Le chauffage du bâtiment est assuré par des poêles à bois ou charbon. Ceux-ci sont alimentés par l’enseignant, qui assure aussi le secrétariat de mairie. Les sanitaires sont à l’extérieur, derrière le bâtiment jusqu’en 1972. En 1980, le chauffage central est installé. Le logement de fonction n’est plus occupé depuis le milieu des années 90.

Le bâtiment a été entièrement rénové en 2003 et 2004.